Aspects conventionnels et juridiques

Pour vous protéger et vous aider

La personne de confiance

La désignation par vous-même auprès de l’hôpital de la personne librement choisie, appelée personne de confiance, est nécessaire. Désignée en début de maladie, elle aura un rôle à jouer dans les différentes phases et prises de décision.
La personne de confiance peut être distincte de la personne à prévenir.
Celle-ci vous accompagnera - avec votre accord - tout au long de vos soins et dans les décisions à prendre.
Elle sera contactée par l’équipe hospitalière afin d’être informée de votre position face à certaines décisions.
Ses nom, adresse et coordonnées sont consignés dans le dossier médical.

Ce n’est pas forcément le conjoint ou un membre de la famille.
Elle ne décide pas, seul son avis peut être recueilli si vous le souhaitez et elle n’a pas vocation à vous représenter, mais elle intervient dans votre intérêt.

Elle doit être informée des traitements appliqués à un certain moment de la vie et de leurs effets secondaires.
Elle sera consultée lorsque se posera éventuellement l’arrêt d’un traitement. A ce moment, son avis prévaut sur tout autre avis non médical, à l’exclusion des directives anticipées prises par vous, patient. Par contre, elle ne peut obtenir communication du dossier médical.
Sa désignation ne réduit pas le quota d’informations fournies aux proches.